mardi 8 novembre 2016

Le Paradis existe et il se trouve au sud de l'Île Maurice

Hello !

Comme je vous le racontais dans mon dernier article, nous avons, passé un week-end à l'hôtel Paradis, au sud-ouest de l'île Maurice.


C'est un hôtel dans lequel j'ai séjourné avec mes parents tous les ans de 1994 à 2002 puis en 2006, durant les vacances d'hiver. J'ai eu une chance inouïe de pouvoir y apprendre à nager, faire du ski nautique, passer des vacances formidables, avec des hôtes merveilleux.... Ces souvenirs ont forgé mon souhait de venir habiter à l'île Maurice, ce n'était donc pas anodin comme week-end, et calculé puisque j'avais réservé une chambre pour mon anniversaire (qui tombait le lundi juste après.)
C'est un endroit très luxueux et magnifique aux pieds du Morne Brabant (le tatouage de mon avant-bras), du groupe Beachcomber, un pionner de l'hotellerie Mauricienne. Le service y est (normalement) impeccable, la clientèle majoritairement fortunée (la minorité est celle qui économise durant des mois pour s'offrir une fois ce plaisir, le temps d'un court week-end .. comme nous .. ou d'une semaine en couple ou en famille). Les hôtes mauriciens sont reconnus pour êtes serviables, très polis et d'une gentillesse infinie.
Seulement, même si notre week-end a été inoubliable, il y a quelques fausses notes qui m'ont peinée.

J'ai d'abord envoyé plusieurs mails pour avoir une réponse de la part du service des réservations, en racontant notre histoire et notre passé dans l'hôtel, évoquant des noms et des souvenirs... Ma mère qui avait écrit au même moment (et par pur hasard) a eu une réponse quelques jours après ! Alors je ne sais pas si c'est le fait que je demande un tarif résident, ou que ce soit seulement pour un week-end qui a fait passer ma demande au second plan, mais j'aurais du commencer à sentir le vent tourner !
Après avoir obtenu mon permis de résidence j'ai validé ma réservation pour deux nuits, du vendredi fin d'après-midi au dimanche inclus (la journée incluse donc) et j'ai reçu un devis pour 3 nuits... J'ai fait rectifié le tir en disant  que nous quitterions bien la chambre le dimanche, à l'heure du check-out, et le tarif a été modifié (ouf...!) J'ai également fait passer une demande de réservation pour le restaurant La Ravanne (un bel endroit les pieds dans l'eau) le 5 au soir. J'ai plusieurs fois précisé dans mes mails que nous venions passer le week-end pour célébrer mon anniversaire, et que cela me rendait très heureuse d'avoir pu réserver une suite !

Nous sommes arrivés le vendredi vers 16h30 après une longue journée de travail et un non-moins longue route ... ! Nous avons été accueilli par une personne charmante et nous avons donné les détails de la réservation, cette personne est ensuite venue confirmer avec nous le tarif... et quelle surprise de voir que celui-ci n'avait pas été modifié et qu'il comptait 3 nuits ! J'ai demandé à ce que cela soit revu, et la personne m'a dit qu'elle reviendrait vers moi. Nous avons attendu les cocktails d'accueil plusieurs minutes, nous les avons savouré et nous sommes allés dans notre suite. Superbe chambre, avec une terrasse, vue sur les palmiers et le lagon, je ne pouvais rêver mieux !
Nous avons fait un tour de l'hôtel, j'ai pu me replonger dans mes souvenirs d'enfance, j'étais aux anges ! Quel super anniversaire j'allais passer !


Nous avions une table de réservée pour 20h au restaurant principal Le Brabant où un grand buffet international était installé, le staff était froid et mécanique, nous avons été installés à notre table par une hôtesse peu chaleureuse, ne nous proposant pas la carte des vins et parlant très bas, à qui j'ai du demander plusieurs fois la note en fin de repas. Le buffet était copieux mais la majorité de ce que nous avons mangé était à peine tiède, bon.. mais tiède. Un petit bémol pour le premier dîner donc.

En partant nous avons fait une petit détour par la réception pour demander si le problème du tarif avait été réglé et aussi pour confirmer ma réservation à la Ravanne car je n'avais pas eu de retour de mon mail : j'ai du ré-expliquer le problème à la réceptionniste pour me rendre compte qu'ils n'y avaient même pas jeté un oeil et j'ai même du leur remontrer nos échanges de mail pour prouver que j'avais bien réservé pour deux nuits et pas trois, et qu'on m'avait bien confirmé cela...  Et la mauvaise surprise de voir que ma réservation au restaurant le lendemain soir n'avait pas été faite non plus, que le mot n'était pas passé... J'ai bien ré-insisté sur le fait que c'était mon dîner d'anniversaire et que je tenais vraiment à le passer dans ce restaurant précisément. Nous avons "décroché" une table à 19h, et j'ai pu me faire confirmer mon tarif de chambre avec le manager. La discussion a été compliquée, j'ai eu du mal à me faire comprendre par la réceptionniste, même en montrant mes mails (que j'ai du retrouver dans mon téléphone..). Une fois le sujet clos j'ai espéré que le message était bien passé et je suis partie un peu froissée.

Nous avons terminé la soirée au bar où une animation Sega se déroulait ! Le staff était très sympa, les cocktails très bons, et l'ambiance top,  nous avons donc fini sur une bonne note !

Retour dans la suite où un immense lit nous attendait : 2x2m, des coussins énormes et moelleux à souhait ! Nous passerons sur la présence de cafards dans le placard... et de moisissure dans la douche. J'ai un peu tiqué.. Mais toujours très positive j'ai détourné le regard et je me suis endormie dans le confort absolu !


Alors qu'il pleuvait à torrents le vendredi il a fait un grand soleil tout la journée du samedi, quel bonheur ! Nous avons pu profiter du spa, du ski nautique, du paddle, de la plage et des cocotiers. Cela m'a fait un bien fou ! J'ai revu des visages connus à la base nautique, et au Blue Marlin, et nous avons pu nous remémorer quelques souvenirs ! Ces personnes sont toujours aussi sympathiques, et dévouées. Une journée fantastique donc !


La conciergerie nous a fait savoir en fin d'après-midi que nous pourrions quitter la chambre à 18h le lendemain au lieu de midi, en basse saison il n'y a pas grand monde dans l'hôtel, c'est donc une bonne nouvelle pour nous de pouvoir en profiter quelques heures supplémentaires.

Nous nous sommes mis sur notre 31 pour aller au dîner tant attendu et pris la petite navette pour être à 19h au restaurant qui se situe en bordure de l'hôtel, devant le lagon.  Ambiance tamisée, intime et idyllique. Nous arrivons... et aucun staff présent, pas une hôtesse, pas un maître d’hôtel, personne, nous étions, avec 10 autres clients, un peu choqués d'arriver dans un lieu vide ! C'est le chef en sortant des cuisines qui s'est rendu compte que nous étions tous là et qu'aucun des membres de l'équipe nous accueillait. Branle-bas de combat à La Ravanne où nous avons vu débarquer tous les serveurs et serveuses un peu affolés, nous priant de bien vouloir les excuser pour ce retard imprévu... Nous avons quand même patienté près d'un quart d'heure avant l'apparition de quelqu'un !
Heureusement les plats était excellents ! On a pris une rougaille de bœuf et une langouste grillée, de l'entrée au dessert tout était copieux et très bon. Le responsable clientèle est passé nous voir à la table nous souhaiter une agréable soirée et nous demander si tout se passait bien, j'ai mentionné le problème des bêtes dans la salle de bain, et passé sous silence ma stupéfaction de la veille à la réception.. Et j'attendais le dessert en me disant que j'aurais sans doute une petite attention pour mon anniversaire, et un petit quelque chose pour faire pardonner le désordre du début de service. Il n'en fut rien, pas un mot, pas une petit bougie, pas un clin d’œil.  Moi qui gardait un souvenir merveilleux des anniversaires de mes frères et parents j'ai été un peu déçue, j'avais pourtant beaucoup insisté sur ce fait en espérant un joli geste de ces hôteliers toujours bienveillants. Peanuts !

Nous sommes rentrés nous coucher un peu fatigués et moi un peu peinée en nous disant que le lendemain serait encore chargé d'activité et je comptais bien profiter de cette dernière nuit au Paradis ! Après avoir appelé le room service pour avoir une bombe anti-cafards car ces derniers avaient refait surface pour la nuit, nous avons rejoint les bras de Morphée.

Le dimanche est passé comme un éclair ! Nous avons fait une sortie masque et tuba et du ski nautique malgré les nuages et le vent frais ! Nous avons pris notre denier déjeuner face à la mer au Blue Marlin et profité de chaque seconde avant de plier bagage.
On règle la note à la réception où tous les instruments tombaient en panne : ordinateur, serveur etc... C'était un peu la cata ! Et encore aucun mot pour mon anniversaire...

Un peu triste et mélancolique nous sommes partis en laissant derrière nous cet endroit magique et hors du temps.
Un séjour plein d'émotion pour moi qui n'était pas venue depuis 10 ans. Je suis heureuse d'avoir pu y retourner même pour ce court temps et de revoir des personnes qui me sont chères et qui ne nous avaient pas oublié (comment oublier une tribu qui vient pendant 12 ans !). Mais j'ai été peinée du manque d'attention du staff, de la froideur du service au Brabant et à la réception où j'avais la sensation de n'être finalement qu'un numéro. C'était un week-end très important pour moi, comme vous avez pu le lire précédemment, et je me suis plusieurs fois dit que je n'aurais pas du remuer les souvenirs pour rester sur la note parfaite de mon enfance. Mais je ne regrette pas une seconde d'avoir passé ces deux jours là bas, comme avant, et d'avoir fait un voyage dans le temps dans ce qui fait partie de mes plus beaux souvenirs d'enfance.



A la prochaine Paradis ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire