lundi 13 août 2018

Toujours plus de souvenirs

Hello à tous,

A défaut de ne pas pouvoir arrêter le temps, je vis chaque jour ici comme si c'était le dernier. 

A chaque fois qu'on me demande de raconter mon histoire je mets l'accent sur le rêve que j'ai accomplis en arrivant ici, toutes ces années passées à ne penser qu'à venir déposer mes bagages à Maurice et m'y établir, certains sont là par hasard, moi c'était une évidence


J'ai plusieurs fois songé à repartir, récemment encore, quand quelque chose me rappelait que c'était à Paris qu'était ma maison, quand une peur de passer à côté de quelque chose de mieux encore se dessinait dans ma tête. Mais chaque jour le même constat en passant devant la plage : c'est pour ça que je reste là. 

Pour le rythme suspendu, pour les années que j'ai l'impression de rajouter à ma vie, comme s'il ne s'agissait que d'une parenthèse avant de reprendre le cours normal des choses au bord de la Seine.. Pour les soirées les pieds dans le sable et la tête dans les étoiles à regarder Mars, la musique qui transcende nos corps et l'ivresse qui nous monte un peu à la tête, pour les amis que je me suis fait, pour les liens qui se sont tissés et qui nous marqueront à jamais, pour les journées sans pluies, et celles où rien ne pourrait arrêter les torrents, pour les cyclones qui se préparent et les jours de calme plat, pour les paysages époustouflants, le bleu du lagon et pour les gens...

Je sais que je ne passerai pas l'éternité ici, que d'ici quelques années je reviendrai en France, je me laisse porter par le courant, par les aléas de visa, d'attachement, d'économie, sans franchement me poser de questions. Tout peut arriver très vite, ces trois derniers mois ont été un exemple pour moi, mon quotidien a basculé, la vie a été mouvementée, pour le meilleur, sans aucun doute, pour de plus beaux moments encore.  J'ai encore dépassé mes limites, j'ai poussé plus loin mes capacités à tisser des liens, rencontrer des gens, chambouler mes habitudes.. Parfois je me dis "et si c'était auourd'hui le dernier jour, et s'il était temps de partir" alors je profite, je profite de chaque petit moment, de chaque lieux, de chaque détail, je chéris les quelques instants ça et là qui me rappellent qu'après de gros moments de tristesse je mérite amplement de sourire et de rire comme j'ai pu le faire en arrivant sur l'île. 

Il est de ces souvenirs qui resteront à jamais enfouis dans les mémoires et qui ne seront jamais partagés que par ceux qui les ont vécu et qui ont pu ressentir la force des liens qui se sont créés, et il y a d'autres souvenirs que les photos peuvent illustrer assez justement pour éblouir ceux qui n'ont pas pu les vivre..

Condensé des heures toujours plus douces :
Flic-en-Flac

Le Morne

Le Morne

L'embrasure

L'embrasure

LUX* Le Morne

LUX* Le Morne

Flic-en-Flac


Champions du Monde !

Bal du 14 Juillet - Institut Français de Maurice

Aucun commentaire:

Publier un commentaire