mercredi 27 février 2019

SALT of Palmar : escapade à l'est

Hello !

Nouveau venu dans le paysage des hôtels mauriciens, le SALT of Palmar a ouvert ses portes il y a quelques mois à l'Est de l'île, propulsé numéro 1 sur TripAdvisor Maurice, l'hôtel a éveillé ma curiosité.

A force de voir passer mille stories et des dizaines de photos sur mon feed instagram, et entendu beaucoup de commentaires positifs j'ai eu envie de tester... Forcément un peu influencée par mon boulot j'y suis allée en mode "mission commando : jeveuxtouttesterjeveuxtoutvoir" car je suis beaucoup plus tatillon sur l'expérience client et les prestations hôtelières que j'aurais pu l'être il y a quelques mois, j'ai l'oeil sur beaucoup de choses, et une attention particulière aux détails.
La déformation professionnelle tu comprends ?
C'est donc après le boulot un vendredi que je suis partie à la découverte de SALT... 24 heures c'est court... J'y serais bien restée une petite semaine !

La route est longue, mine de rien, depuis Grand Baie, une bonne heure pour rejoindre les abords de Belle Mare, une heure de virages, de côtes et de bosses ; je débarque avec mon sac aux alentours de 19h et je suis accueillie par les deux grands sourires des hôtesses et Raj, le général manager de l'établissement.
Check in rapide, on m'explique que la journée il est proposé une quinzaine de minutes de méditation avant d'arriver en chambre, pour déconnecter totalement du voyage, et de la vie quotidienne ; il faut savoir que la majorité de l'expérience client ici est basée sur le bien-être, la re-connexion avec soi-même. On zappe... Il est déjà tard et je rêve d'un dîner, d'un cocktail et de détente.

Pour ce qui est de l'architecture c'est simple : SALT tu aimes ou tu n'aimes pas, il n'y a pas de juste milieu, de "mouais, bof, peut-être", c'est tranché, tout ou rien. Ca dénote complètement de ce qui est déjà présent à travers l'île, c'est coloré, atypique, pétillant, clinquant, un peu kitsch, et complètement dans l'air du temps.


Bang on the Beach, c'est le nom de la chambre face à la mer où je passerai la nuit... Idéalement orientée plein est afin de profiter du levé du soleil pour les plus matinaux (ou ceux qui comme moi mettront un réveil et se rendormiront une fois que l'astre aura franchi l'horizon... Pas folle la guêpe, je compte bien lézarder dans ce grand lit moelleux pour mon unique grasse mat' de la semaine !




Je découvre mon environnement pour la nuit, avec en fond sonore la radio SALT allumée lors de mon arrivée, ici pas de télévision, c'est un choix, il y a mille choses à faire dehors et tout à découvrir : Yoga, sport à l'aube, paddle, excursions culturelles, cours de cuisine...

Je file sous la douche où sont mis à disposition savons, shampoing, soins au parfum extraordinaire ; la signature olfactive de l'hotel n'a pas fini de me surprendre... Soyons francs, j'aurais pu me bouffer tellement ma peau sentait bon ! C'était divin !


Les placards de la chambre recèlent plein de petites surprises : à disposition, des savates, une gourde que l'on peut remplir dans divers endroits de l'hôtel et agrémenter d'agrumes et de fruits, du thé et du café local, de la noix de coco séché, de chips de taro dans des bocaux en verre... Beaucoup d'attention douces qui me font me sentir si à l'aise que dès la première heure je savais que je passerai un petit break formidable.

Tapis de Yoga pour profiter des salutations au soleil quotidiennes organisées par l'hôtel

Escale sur le rooftop de l'hôtel où se sirotent des cocktails aux connotations "healthy" : huiles essentielles, thé vert sur fond de gin...


Je commande un "Date with 7 a.m" composé de Gin, thé blanc, fruit de la passion, kombucha, lavande et mangue... Les boissons sont présentées dans des contenants plutôt bobo/hipster (ce genre de trucs que tu vas trouver dans un café trendy du 9e arrondissement de Paris, ça m'avait manqué !), petits amuses-gueule délicieux, ça m'ouvre l'appétit.

Direction le restaurant, on m'a vanté les délices de l'hôtel et j'ai hâte de découvrir la carte.
Service un peu confus, un peu long, mais un menu qui donne envie : des plats petits et grands à partager, en mode tapas amélioré :

  • Vegan Taco : mousse de betterave, avocat, sour cream dans un taco aux graines et au miel (ce que j'ai pris... Et j'ai rarement gouté un taco aussi bon ! Enfin, cela n'avait de taco que la forme, car il s'agissait plus d'une chips de graines que d'un taco à proprement parlé)
  • Vegetable Pasta : spaghetti de courgettes, vegan parmesan et basilique
  • Buddha Bowl
  • Burrata Pizza
  • Halim
  • Risotto de cerf, carri poulet, biryani de poulet, Mezze, Poulpe...

J'apprendrai plus tard en lisant le magazine de l'hôtel que tout est frais et local... Je comprends mieux la multitude de saveurs et l'authenticité de la carte.


En dessert ? Exotic Baba, un baba au rhum Chamarel 5 ans d'âge et une crème fouettée à la vanille ; Eastern Papaya , quelques tranches de papaye rôties au miel citronné, noix de coco grillée et sour cream, un véritable régal !!


J'ai trop mangé... Un petit moment de digestion s'impose dans les poufs sur la plage, l'océan en fond sonore... Zen, calme et volupté. - et je vous l'accorde, mes photos ne sont pas terribles, mais j'étais plus concentrée sur l'idée de manger que de travailler l'angle...



Il me faudrait encore des heures pours vous raconter l'histoire de l'hôtel sa vision et mon expérience... Pour les deux premiers points je vous invite à consulter leurs différents réseaux sociaux et leur site qui en parlera franchement mieux que moi :
"Lors de votre séjour chez SALT, vous remarquerez forcément notre approche éthique, écologique et socialement responsable. Il ne s’agit pas simplement de cocher des cases mais nous souhaitons que vous vous sentiez bien chez nous. Ce ne sont pas que des mots – nous avons mûrement réfléchi à ce qui nous tient à cœur afin de repenser les standards habituels.
Nous accueillons nos hôtes différemment, comme il se doit, selon les principes SALT. Nous n’avons pas toujours une réponse ou une solution à tout, mais nous cherchons toujours comment agir de manière plus responsable en essayant d’innover. L’histoire de SALT ne fait que commencer – nous vous invitons à nous suivre dans cette aventure."
Pour le troisième point... Restez en ligne je vous décris la suite de mon escapade à SALT, ma découverte du lagon de Palmar après un réveil aux aurores dans la seconde partie de l'article qui arrive bientôt !



Aucun commentaire:

Publier un commentaire